La Communauté d’agglomération s’engage pour la mise en oeuvre d’un contrat de transition écologique

Adapter le territoire au changement climatique

Développer les outils Ad Hoc

Lors de son débat d’orientation budgétaire (DOB) de 2019, la communauté d’agglomération de Rochefort indiquait la signature avec l’Etat, d’un contrat de transition écologique (CTE).

Celui-ci vise à conforter son engagement en faveur de l’environnement et de la lutte contre le changement climatique.

La démarche des contrats de transition écologique vise à accompagner et soutenir la transformation écologique des territoires. Elle permet la co-construction, avec les collectivités, les associations et les entreprises engagées dans la transition écologique, de projets communs.

Les projets doivent être générateur d’activités économiques et d’opportunités sociales.

Concrètement, le CTE permet de rassembler autour de la table les différents acteurs et d’organiser la mobilisation coordonnée des services de l’État, des établissements publics et des opérateurs en appui aux porteurs de projets par :

  • l’accompagnement spécifique technique et juridique des projets en amont de l’instruction,
  • la mobilisation des différents dispositifs de financement de droit commun au service du projet,
  • l’examen des possibilités d’expérimentation de procédures nouvelles.

Sur le territoire de Rochefort ce projet de contrat a mobilisé un certain nombre d’acteurs au titre desquels figurent l’association Circule’R, la Communauté d’agglomération Rochefort-Océan, des entreprises industrielles du secteur de l’aéronautique notamment.

Ceux-ci souhaitent s’engager dans une démarche d’économie circulaire par le développement de la valorisation des déchets industriels et la création  des emplois ; objectifs : mise en oeuvre de deux nouvelles filières de revalorisation du polystyrène et des matériaux composite.

Le premier comité de pilotage CTE s’est tenu le 6 mars dernier dans les locaux de la Communauté d’agglomération Rochefort-Océan.

Laisser un commentaire