FAQ

Les questions habituelles de nos clients

Une prise en charge complète

Une fois notre offre technique et financière acceptée, nous prendrons rendez-vous pour convenir d’une date d’enlèvement de votre navire sur lieu que vous nous aurez indiqué.

Nous procéderons alors à sa déconstruction c’est a dire au démontage de l’ensemble des éléments constitutifs du navire.

Les matériaux, sont confiés à nos partenaires recycleurs ; les pièces et l’accastillage encore en état sont remis dans un circuit et revendus par nous, pour une seconde vie.

Le prix dépend essentiellement de trois éléments :

  1. la distance à parcourir pour venir chercher le navire et le rapporter dans notre unité de déconstruction,
  2. la taille et la nature de la coque, en effet, le temps à consacrer à un dériveur en polyester de 4 m ne sera pas identique à celui que nous devrons passer sur un bateau en bois de 13 m,
  3. l’ensemble des éléments à prendre en charge et liés au navire : remorque, voiles, moteurs, accastillage, annexe, etc.  

Soyez assurés cependant du prix le plus juste.

Une fois le navire pris en charge (devis accepté et acte de cession signé), Echonautique s’occupe de sa désimmatriculation auprès des douanes ou des affaires maritimes.

Vous n’avez donc aucune démarche de votre côté, nous nous occupons de cet aspect.

Le développement durable, au cœur de notre activité.

Notre société est le seul opérateur en France dont le projet intègre, dans sa globalité, le développement durable puisque nous créons de la richesse par le démantèlement complet de navires.

Les matériaux pouvant être recyclés sont confiés à des sociétés spécialisées avec lesquelles nous disposons de partenariat privilégiés.

Les éléments du navire pouvant disposer d’une seconde vie, sont revendus dans notre boutique de Rochefort à des prix très compétitifs.

Echonautique en phase avec la réglementation

Le premier janvier 2019, la filière de déconstruction des bateaux de plaisance hors d’usage doit être opérationnelle.

La déconstruction des bateaux entrant sur le marché à compter du 1er janvier sera assumée une écocontribution dans le cadre de la responsabilité confiée aux producteurs, de la fin de vie des équipements qu’ils mettent sur le marché.

Cette filière, organisée par la Fédération des Industries Nautiques assurera la stratégie et la gestion de déconstruction nautique au travers d’un eco-organisme.